• Victor COVA CORREA 20 08 2013

     FESTIVAL "LES MARDIS CONTES"

    Chapelle Saint-Egarec KERLOUAN

    - 2013 - douzième édition -

     

    Mardis contes : Victor Cova-Correa a envoûté le public - Kerlouan

    lundi 26 août 2013
    Victor Cova-Correa, un grand-père cordonnier lui a laissé un héritage :la langue des conteurs.

    Le festival des Mardis contes a reçu, pour la dernière soirée de la saison, Victor Cova-Correa, un citoyen du monde à la double nationalité française et vénézuélienne. Né à Caracas, il a grandi aux côtés d'un grand-père cordonnier ambulant qui était aussi docker, marcheur inépuisable, inventeur d'histoires, ami du petit peuple et compagnon des épaves humaines.

    Dans son spectacle intitulé Gavilan, le conteur qui ne mourait pas, Victor Cova Correa invente un monde : il l'emplit de bruits, fait naître des images. « Je suis celui qui sait toutes les choses, celui qui a tout dit, celui qui a tout vu ! » Le public est envoûté et ses applaudissements ont été particulièrement chaleureux.

    Le festival d'été des Mardis contes, organisé par le comité d'animation, comptait six rendez-vous. « Ce festival a été ouvert par Fiona Macleod, une conteuse écossaise, et c'est un homme venu d'outre-Atlantique, du Venezuela, qui l'aura conclu », avait annoncé Sylvie Gougay en début de spectacle. La petite chapelle des dunes n'a quasiment pas désempli durant cet été. Elle a uni les générations dans la magie des contes.